lundi 16 janvier 2012

Parlez-moi d'amour...

16 janvier... Il reste moins d'un mois pour terminer le challenge amoureux d'Irrégulière, la date butoir étant le 14 février 2012, Valentine's day bien sûr !
Pour l'instant j'ai :
- une histoire d'amour qui finit mal (facile) ici
- une histoire d'amour qui finit bien (un peu plus difficile à trouver)

Mais il me manque encore 4 catégories :
- Une histoire d'amour mythique.
- Un conte, avec un prince charmant et une belle princesse, qui se marient et ont beaucoup d'enfants. 
- Un recueil de poèmes amoureux.
- Catégorie libre, vous faites ce que vous voulez. 

Aujourd'hui, je complète la catégorie libre, en choisissant une chanson. Enfin un poème. Je ne vais pas être particulièrement originale, mais voilà pour moi une des plus belles déclarations d'amour, teintée de mélancolie, de douce poésie, dont le texte mêle quotidien et références mythologiques et littéraires...

"La non-demande en mariage", Georges Brassens




Petite histoire de la chanson : 
Au début des années 50, Brassens rencontre Joha Heiman, surnommée ensuite "Püppchen" (qui signifie "petite poupée", qu'on retrouve dans d'autres textes). Leur relation est d'abord adultérine et clandestine car Joha était mariée. Ensuite, elle vient s'installer à Paris, leur histoire d'amour durera plus de trente ans... secret de leur longévité, peut-être : le respect de la liberté de chacun, ils n'ont jamais souhaité habiter ensemble, ni sceller leur relation par un engagement officiel...



Ma mie, de grâce, ne mettons
Pas sous la gorge à Cupidon
Sa propre flèche
Tant d'amoureux l'ont essayé
Qui, de leur bonheur, ont payé
Ce sacrilège...

R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


Laissons le champ libre à l'oiseau
Nous seront tous les deux prison-
-niers sur parole
Au diable les maîtresses queux
Qui attachent les cœurs aux queues
Des casseroles !

+R:

Vénus se fait vieille souvent
Elle perd son latin devant
La lèchefrite
A aucun prix, moi je ne veux
Effeuiller dans le pot-au-feu
La marguerite

+R:

On leur ôte bien des attraits
En dévoilant trop les secrets
De Mélusine
L'encre des billets doux pâlit
Vite entre les feuillets des li-
vres de cuisine.

+R:

Il peut sembler de tout repos
De mettre à l'ombre, au fond d'un pot
De confiture
La jolie pomme défendue
Mais elle est cuite, elle a perdu
Son goût "nature"

+R:

De servante n'ai pas besoin
Et du ménage et de ses soins
Je te dispense
Qu'en éternelle fiancée
A la dame de mes pensées
Toujours je pense

+R:




Bon allez, bonus track : j'ajoute la love song du moment, simple, épurée et jolie :







2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais été très convaincue par cette vision des choses, mais bon ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'est une vision particulière, j'en conviens ! La preuve du contraire me ferait bondir de joie, mais pour l'instant je n'en ai pas.

    RépondreSupprimer