mardi 10 juillet 2012

Le combat d'hiver

(D'accord, je suis un peu hors-saison avec mon titre à l'heure des préparatifs pour les vacances estivales !)

Voici un roman qui traînait sur ma PAL depuis bien longtemps et que j'ai enfin ouvert. Enorme succès à sa sortie en 2006, tant chez les lecteurs que les critiques, c'est plutôt de bon augure. Je ne suis pas "fan" de littérature jeunesse, mais j'ai toute confiance en Jean-Claude Mourlevat, qui pour moi, est un très bon auteur (jeunesse ou pas). La seule réticence que j'avais concernait l'étiquette "science fiction" que certains attribuent à ce roman, je n'aime pas ce genre, je n'accroche pas si le cadre posé n'est pas réaliste. Or, il s'avère que ce n'est pas un roman de science fiction, mais plutôt ce qu'on qualifierait de "dystopie". 

Le roman s'ouvre sur une scène étrange : dans un orphelinat digne des descriptions de Dickens ou de Charlotte Brontë, deux jeunes filles, Hélène et Milena, demandent à aller voir "leurs consoleuses" : ce sont des femmes que les élèves peuvent aller voir pendant une heure, deux fois dans l'année, pour recevoir un peu de douceur et d'affection.  Sur leur chemin, elles rencontrent Milos et Bartoloméo, qui eux, se trouvent dans l'orphelinat pour garçons et vont également voir leurs consoleuses. Ce soir d'automne qui paraît banal déclenchera toute l'histoire : Milena et Bartoloméo décident de s'enfuir de ce lieu... 
On ne sait pas exactement dans quel pays, ni à quelle époque se déroule l'histoire : ça pourrait être ici et maintenant... C'est en tout cas dans un pays dirigé par un pouvoir totalitaire, "La Phalange", avec pour armes des hommes-chiens qui n'hésitent pas à dévorer les récalcitrants et les opposants. 
Tous ces orphelins n'ont pas été réunis par hasard... Hélène et Milos vont également s'enfuir à la suite de leurs deux camarades pour découvrir cette vérité et pour reprendre le combat mené jadis par leurs parents... Un combat dangereux et semé d'embuches pour ces quatre adolescents bien vaillants et endurcis !
J'ai beaucoup aimé ce roman dans lequel on entre facilement grâce à ses personnages attachants : des ados de 15 ans en pleine effervescence, dont tous les sentiments et les émotions sont exacerbés, bref, la fougue de la jeunesse qui entraîne le lecteur ! Ensuite j'ai apprécié le contexte "historique", ou plutôt sociétal : ces adolescents qui décident de résister et de se battre contre le pouvoir en place, l'importance aussi de la musique qui symbolise cette résistance. Bien sûr, ce n'est pas sans nous rappeler les nombreuses dictatures du XXème siècle et certains épisodes douloureux de notre Histoire... Le récit est haletant, nos héros se retrouvent souvent dans des situations périlleuses où leur survie ne tient qu'à un fil. On se surprend à avoir peur pour eux puis à respirer de soulagement à d'autres moments. 
Bref, un bon bouquin "jeunesse" mais qui est aussi destiné aux adultes. L'univers décrit est très sombre, d'ailleurs si je le conseille à des ados, ce serait plus à partir de 15 ans.

Ce titre me permet de participer au challenge de 4 saisons initié par Les mots de la fin :
(mais il me manque quand même les 3 autres saisons !)

7 commentaires:

  1. J'adore l'auteur et c'est un des titres que je préfère de lui

    RépondreSupprimer
  2. Oui il est super cet auteur ! J'ai maintenant envie de lire Le chagrin du roi mort et Terrienne !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas l'auteur, je vais y remédier dès que je le pourrai ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je compte le découvrir, j'adore cet auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas ce titre ! Ton billet m'a donné envie de le découvrir :) Bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Leiloona et Mathylde, bonne découverte ! J'espère que vous aimerez aussi !

      Supprimer
  6. C'est mon Mourlevat préféré !

    RépondreSupprimer